Logo ={0} - Retour à l'accueil

casino dit Le Casino municipal

Dossier IA14005230 réalisé en 2008

Fiche

Dossiers de synthèse

AppellationsLe Casino municipal
Dénominationscasino
Aire d'étude et cantonSaint-Aubin-sur-Mer - Douvres-la-Délivrande
AdresseCommune : Saint-Aubin-sur-Mer
Adresse : 128 rue, Pasteur, avenue
Jean Mermoz
Cadastre : 2005 AE 264, 265

Œuvre de l'architecte François Vannier, cet établissement de jeux est construit en 1921 à l'initiative de la famille Olive, promotrice de la station de Saint-Aubin-sur-Mer. Le décor de l'avant-corps axial de la façade principale a été réalisé par le sculpteur Emmanuel Guérin. A l'origine, l'établissement abritait une salle des fêtes, qui sera convertie en discothèque, une salle de théâtre, des salles de jeux, un cinéma et un restaurant. En 1980, la municipalité acquiert l'établissement et engage, trois ans plus tard, une importante campagne de transformations : suppression de l'escalier à volée double à montées convergentes de la façade principale, ainsi que du belvédère polygonal coiffé d'un toit oblong couronnant l'avant-corps axial, obstruction des baies par des panneaux décoratifs, transformation de la terrasse précédant la façade principale en parking à voiture, redistribution des espaces intérieurs. En 1997, le casino fait l'objet d'une campagne de rénovation. La salle de cinéma, construite sur la façade antérieure, vient d'être inaugurée.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle
Secondaire : 4e quart 20e siècle
Dates1921, daté par travaux historiques
1983, daté par travaux historiques
1997, daté par travaux historiques
Auteur(s)Auteur : Vannier François architecte attribution par travaux historiques, signature
Auteur : Guérin Emmanuel sculpteur attribution par travaux historiques
Personnalité : Olive commanditaire attribution par travaux historiques

Éloigné du rivage, cet édifice est implanté sur une parcelle située à l'intersection de la rue Pasteur et de la rue Jean Mermoz. Il affiche un style résolument Art-Déco, auquel il emprunte la volumétrie géométrique, les lignes épurées, les façades planes et l'ossature en béton armé favorisant les ouvertures de grandes dimensions. Bien qu'il ait été remanié, l'avant-corps axial de la façade principale reste l'élément dominant de la composition. Il est marqué par les lignes courbes de sa silhouette, interprétation simplifiée du fronton à enroulements du répertoire classique, et de la grande arcade de l'entrée principale, qui tempèrent la rigidité de l'ensemble. Les panneaux décoratifs, qui obstruent les baies, amplifient le caractère Art-déco de l'édifice.

Mursbéton béton armé enduit

Toitardoise
Étagessous-sol, rez-de-chaussée
Couverturestoit polygonal
Typologiesstyle Art-déco
État de conservationremanié
Techniquessculpture
Représentationscoquillage escargot ornement animal corne d'abondance ornement en forme d'objet
Précision représentations

La partie haute de l'avant-corps axial de la façade principale conserve son important relief polychrome, qui met en scène la faune marine (étoile de mer, méduse, escargot, coquillage) dans une composition très géométrique.

Statut de la propriétépropriété privée
propriété de la commune
(c) Région Normandie - Inventaire général (c) Région Normandie - Inventaire général - Hébert Didier
Hébert Didier

Chercheur à l'Inventaire général du patrimoine culturel de Basse-Normandie de 1993 à 2012, associé à l'étude sur le canton de Cambremer (Calvados), puis en charge des études sur les stations balnéaires de Deauville et Trouville (Calvados).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.