Logo ={0} - Retour à l'accueil
bassin à flot dit bassin de commerce

bateau de pêche dit chalutier Jacques-Louise

Dossier IM50000720 réalisé en 2006

Fiche

Dénominationsbateau de pêche
AppellationsJacques-Louise
Aire d'étude et cantonCherbourg-Octeville - Cherbourg
AdresseCommune : Cherbourg-Octeville
Adresse : quai de l' Entrepôt

La construction du chalutier Jacques-Louise remonte à l'année 1958. Exécuté par les chantiers Bellot pour Jean Fiant, un ancien pêcheur de Grandcamp établi à Cherbourg depuis 1952, le bateau est lancé le 21 juillet 1959 dans le bassin de l'avant-port. Baptisé du nom du père et de la mère de son propriétaire, le chalutier Jacques-Louise commence ses premières expéditions au mois de septembre 1959. D'une durée moyenne de cinq jours en hiver et huit jours en été, la plupart se déroulent en Manche occidentale Casquets, Bretagne, Cornouaille ainsi qu'en Irlande, où l'équipage pratique alors la pêche latérale, technique qui consiste à disposer le filet sur les côtés du bateau avant de le faire remonter à bord à l'aide d'un treuil. Les mailles une fois desserrées, le poisson se répand ensuite directement sur le pont. Il est alors vidé, trié, déposé et lavé dans des paniers en osier, puis stocké par le calier dans les bacs de la cale entre des couches de glace. Dans les années 80, le développement de la pêche arrière, dont les rendements sont largement supérieurs, marque la fin du Jacques-Louise. Vendu en 1980 à Daniel Lefèvre, puis en 1990 à la Capam (coopérative d'armement des pêcheurs de Cherbourg) le bateau est finalement acquis en 1995 par Bernard Dequilbec, assureur de profession, et son Association "les amis du Jacques-Louise". Désireux tout d'abord de reconvertir ce dernier en navire de transport, M. Déquilbec décide finalement de le transformer en un musée flottant pour qu'il devienne un témoignage vivant de l'histoire de la pêche cherbourgeoise. Inscrit à l'Inventaire supplémentaire des Monuments historiques le 6 décembre 1996 puis restauré par les élèves de la section charpente navale du lycée d'enseignement professionnel Edmond-Doucet d'Equeurdreville en 2002, le bateau est ouvert désormais au public depuis 2003.

Période(s)Principale : 3e quart 20e siècle
Dates1958
Auteur(s)Auteur : Bellot Jean
Bellot Jean (1914 - 2003)

Né en le 13 août 1914 à Barfleur, de Charles Alexandre Bellot et d'Esther Revert, et mort le 28 juin 2003 à La Glacerie (Manche). Jean Bellot est issu d'une famille de constructeurs de navires dont l'histoire commence à Barfleur en 1870 lorsque Charles Bellot reprend le chantier de son grand oncle Pierre Fichaux. Il appartient à la troisième génération de constructeurs. Il apprend le métier en famille avant de partir à l'Arsenal de Cherbourg. En 1948, il ouvre son propre chantier sur la grande cale de Cherbourg d'où sortent canots, cordiers et chalutiers dont La Belle Poule et le Jacques-Louise classé au titre des monuments historiques. La crise du secteur l'oblige à diversifier son activité qu'il développe dans les domaines de la chaudronnerie, de la réparation navale, de la scierie, des aménagements sur les plateformes pétrolières, dans les sous-marins nucléaires ou dans les dépôts pétroliers, du nucléaire.

Sources consultées le 4 décembre 2017 :

Site internet Dielette et la Mer, article sur le Jacques-Louise le chalutier musée, URL : https://www.dielette.fr/2015/04/13/le-jacques-louise-chalutier-musee/ ; article sur Charles Bellot ancêtre d’une lignée de constructeurs de navires à Barfleur, URL : https://www.dielette.fr/2016/10/13/charles-bellot-ancetre-dune-lignee-de-constructeurs-de-navires-a-barfleur/.

Site internet du Comité régional du patrimoine maritime normand, URL : http://patrimoine-maritime-normand.org/Jacques-Louise.

Site internet WikiManche, URL : https://www.wikimanche.fr/Jean_Bellot.

Site internet Généalogie en Cotentin, URL : http://www.généalogie-en-cotentin.fr/personnalites88.html.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
constructeur attribution par source
Personnalité : Fiant Jean
Fiant Jean (1930 - 2013)

Né en 1930 et mort le 2 mai 2013. Patron-armateur, directeur de la coopérative maritime de Cherbourg.

Sources consultées le 4 décembre 2017 :

Site internet de Ouest-France, 10 mai 2013, URL : https://avis-de-deces.ouest-france.fr/20130510/jean-fiant-34867 ; 17 juin 2017, URL : https://www.ouest-france.fr/normandie/cherbourg-en-cotentin-50100/la-cooperative-incontournable-pour-les-pecheurs-50.

Site internet La Manche libre, 23 août 2017, URL : https://www.lamanchelibre.fr/actualite-375293-hommage-a-jean-fiant.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
commanditaire attribution par source
Personnalité : Dequilbec Bernard
Dequilbec Bernard

Fondateur de l'association Les Amis du Jacques-Louise.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
propriétaire attribution par source

Exécuté sur le même modèle que les bateaux de pêche La Belle-Poule, le Saint-Benoît et Chismaël, construits par les chantiers Bellot, le Jacques- Louise est un chalutier conçu pour un équipage de neuf hommes. Il est actionné à l'origine par un moteur Baudoin de 650 chevaux. Son tirant d'eau est de 3, 20 m et sa jauge de 111,6 tx. Le pont en bois abrite un carré réservé à l'équipage, une salle des machines et une cale à poissons. Situé près de la poupe, le carré dispose de huit niches ou bannettes destinées au couchage et d'une table pour le déjeuner. Sur le pont, le gaillard d'arrière comprend une timonerie avec sa couchette, réservée au capitaine, ainsi qu'une remise située du côté de la proue.

Catégoriespatrimoine maritime
Matériauxbois
orme
chêne
Précision dimensions

l = 23.30, la = 6.72

Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreÀ signaler
Protectionsinscrit au titre objet, 1996/12/06

Références documentaires

Bibliographie
  • PATARD, Frédéric, LEONARD, Gérard. Guide du Promeneur Cherbourg-Octeville Equeurdreville-Hainneville La Glacerie Querqueville Tourlaville. Cherbourg : Isoète, 2007.

Périodiques
  • Le chalutier Jacques Louise. Le Chasse-Marée, 30 novembre 2007

(c) Région Normandie - Inventaire général (c) Région Normandie - Inventaire général - Allavena Stéphane
Allavena Stéphane

Chercheur (Conservateur du patrimoine) à l'Inventaire général du patrimoine culturel de Basse-Normandie de 2005 à 2012, en charge de l'étude sur la ville de Cherbourg-Octeville (Manche).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.