Dossier d’œuvre architecture IA50000537 | Réalisé par
Patte Erwan
Patte Erwan

Chercheur mis à disposition par le parc naturel régional des marais du Cotentin et du Bessin de 2001 à ???, en charge des études sur la communauté de communes Sèves-Taute (Manche) et sur l'architecture en terre dans le parc naturel régional des marais du Cotentin et du Bessin.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
  • inventaire topographique, communauté de communes de Sèves-Taute
château de la Bretonnière
Œuvre étudiée
Auteur
Copyright
  • (c) Région Normandie - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Communauté de communes de Sèves-Taute - Périers
  • Commune Marchésieux
  • Lieu-dit la Bretonnière
  • Cadastre 1814 D3 768 à 771 ; 1984 ZE 64a
  • Dénominations
    château
  • Appellations
    de la Bretonnière
  • Parties constituantes non étudiées
    ferme, étable, four à pain

Le château de la Bretonnière est édifié dans le premier quart du 18e siècle pour Jean-Alexandre de la Coudre (1660-1724). L'étable est antérieure à 1814, date de réalisation du plan cadastral. Le logis de ferme et le four à pain ont été construits au 19e siècle.

  • Période(s)
    • Principale : 18e siècle
    • Principale : 19e siècle

Son environnement donne au château de la Bretonnière tout son caractère noble : accès originel marqué par un saut de loup et complété par une avenue arborée, arasée vers 1912, implantation au sommet d'une déclivité naturelle, présence de vastes parterres enherbés et d'arbres remarquables, tel le frêne centenaire, près du fournil. Couverte en ardoise, cette sobre bâtisse à un étage carré surmonté d'un étage de comble est flanquée de deux pavillons saillants. L'avant-corps central est la seule travée du logis à être pourvue d'éléments décoratifs (ferronneries du balcon et fronton). Un escalier tournant à deux volées droites prend place au centre de l'édifice, qui abrite salon et salle à manger au rez-de-chaussée, chambres des commanditaires à l'étage. Les pavillons permettent de pourvoir ces espaces en dégagements (cuisine au rez-de-chaussée). Bien que bâti en pierre, le château de la Bretonnière s'inscrit dans les pratiques constructives locales : les moellons de grès enduits sont extraits localement, les poutres de plancher sont, comme dans les fermes alentours, disposées parallèlement aux murs gouttereaux, portent le conduit de cheminée et déterminent la largeur d'un vaisselier disposé en vis-à-vis de celle-ci. Les bâtiments de la ferme sont tous construits en bauge et couverts en ardoise, à l'exception du four à pain, couvert en tuile plate mécanique (la motte de four sur solin a disparu).

  • Murs
    • grès
    • calcaire
    • calcaire
    • terre
    • bauge
    • enduit
    • moellon
    • pierre de taille
  • Toits
    ardoise, tuile plate mécanique
  • Plans
    plan rectangulaire régulier
  • Étages
    1 étage carré, étage de comble, en rez-de-chaussée
  • Élévations extérieures
    élévation ordonnancée, élévation à travées
  • Couvertures
    • toit à longs pans
    • croupe
    • pignon couvert
  • Escaliers
    • escalier intérieur : escalier tournant à retours avec jour
  • Typologies
    Bâti en pierre ; Bâti en terre
  • Statut de la propriété
    propriété privée
  • Sites de protection
    parc naturel régional
Date d'enquête 2003 ; Date(s) de rédaction 2005
(c) Région Normandie - Inventaire général
Patte Erwan
Patte Erwan

Chercheur mis à disposition par le parc naturel régional des marais du Cotentin et du Bessin de 2001 à ???, en charge des études sur la communauté de communes Sèves-Taute (Manche) et sur l'architecture en terre dans le parc naturel régional des marais du Cotentin et du Bessin.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Articulation des dossiers