Logo ={0} - Retour à l'accueil

infirmerie vétérinaire et magasin de fourrage

Dossier IA61001885 réalisé en 1985

Fiche

Dénominationsmagasin de fourrage, infirmerie
Aire d'étude et cantonExmes - Exmes
AdresseCommune : Le Pin-au-Haras
Lieu-dit : Le Haras du Pin
Cadastre : 1937 C 50, 51 Parcelle n° 51 pour l'infirmerie vétérinaire, et n° 50 pour le magasin de fourrage.

L'ancienne Auberge-cabaret, construite avant 1736 (figure sur le plan Le Haras du Roy En Normandie generalite Dalençon fait en Lannee 1736) est partiellement détruite pour laisser place à une infirmerie vétérinaire élevée par Jean Sandret en 1907-1908. De l'ensemble d'origine, seul subsiste le logis en brique ainsi que la borne fontaine. Le magasin de fourrage, antérieur à l'intervention de Sandret, ne figure pas sur le Plan de la Commune du Pin, par Amiard, daté du 23 septembre 1863.

Période(s)Principale : 1ère moitié 18e siècle , (?)
Secondaire : 2e moitié 19e siècle
Principale : 1er quart 20e siècle
Dates
Auteur(s)Auteur : Sandret Jean architecte attribution par travaux historiques

Infirmerie vétérinaire :

Le logement vétérinaire est en brique, ses encadrements, bandeaux et chaînes d'angles sont en pierre de taille de calcaire. Il comporte un rez-de-chaussée, un étage carré et un étage de comble, cinq travées organisées symétriquement autour d'une travée centrale, surmontée d'une lucarne en oeil de boeuf sur un toit à longs pans à croupes avec tuiles plates.

Les écuries sont en brique, avec toits à longs pans à croupe et pignons couverts. Elles comportent un étage carré sur l'aile est.

La remise possède un toit en pavillon et des tuiles plates.

Magasin de fourrage :

Le bâtiment est en briques, le soubassement, les chaînes d'angles, les pilastres à refend, les chaînes, le bandeau, la corniche et les encadrements sont en pierre de taille de calcaire. Le toit est à longs pans, avec des tuiles plates et des pignons couverts. La charpente est en métal. A l'intérieur, 6 piliers carrés sont disposés le long des murs et correspondent aux chaînes extérieures. Le mur est scandé par des ouvertures d'aération, sur les deux niveaux.

Mursbrique
calcaire pierre de taille
Toittuile plate
Étagesrez-de-chaussée, 1 étage carré, étage de comble
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans croupe
toit à longs pans pignon couvert
toit en pavillon
Statut de la propriétépropriété de l'Etat
Protectionsinscrit MH partiellement, 1995/12/15
Précisions sur la protection

Les toitures et la façade de la maison du vétérinaire, la salle de soins, les écuries des chevaux malades ainsi que la cour de l'infirmerie sont inscrites. Le grand magasin à fourrages est inscrit en totalité.

Annexes

  • AD Orne. M 1517-1555

    12 mai 1907 Construction d'une infirmerie vétérinaire et magasins à fourrages. Plan signé SANDRET

    Devis estimatif, par SANDRET : démolition des bâtiments actuels. Construction d'une remise, bureau pharmacie, hangar d'opérations, boxes de service, 2 boxes à la suite, 1 box d'angle, 2 boxes à la suite avec logement à étage, local des mashes, 3 boxes en retour. Tuiles plates, 9 lucarnes en terre cuite.

    30 juillet 1907 : adjudication des travaux à BERNARDET et DAGOIS entrepreneurs à Alençon.

    18 mars 1908 : Mémoire des travaux de maçonnerie : démolition des vieux bâtiments, frontons de lucarnes cintrés, maçonnerie de briques, appuis en granit taillé ; l'ancienne borne-fontaine est conservée.

    19 mars 1908 : certificat de réception définitive signé J. SANDRET.

Références documentaires

Bibliographie
  • Région Normandie - Direction des Bâtiments Régionaux. Haras du Pin - Pré-diagnostic foncier et immobilier. Caen : Région Normandie, 2014, 73 p. Document interne.

    p. 26-27, 67

Liens web

(c) Région Normandie - Inventaire général (c) Région Normandie - Inventaire général - Libourel Jean-Louis
Libourel Jean-Louis

Chercheur au Service Régional de l'Inventaire de Basse-Normandie de 1979 à 1988. Conservateur régional du service bas-normand de 1988 à 1991.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.