Logo ={0} - Retour à l'accueil
lnventaire général du patrimoine culturel de Normandie

Fondé en 1964 par André Malraux, l’Inventaire a pour mission de recenser, étudier et faire connaître le patrimoine urbain et rural, architectural et mobilier de la France. Cette mission est portée depuis 2007 par les Régions.

Découvrez ses acteurs en Normandie !
Les missions de l'Inventaire du patrimoine de Normandie

En Normandie, la documentation scientifique rassemblée depuis 50 ans par les chercheurs, sous forme de dossiers normalisés, est progressivement mise en ligne sur ce site.
Laissez-vous entraîner en quelques clics vers la richesse du patrimoine normand au travers de 3 100 dossiers illustrés par 20 000 photographies.

Les études en cours

Caen, l'abbaye-aux-Dames
Le patrimoine industriel du bassin de l'Andelle
Parc naturel régional des Boucles de la Seine Normande
Parc naturel régional du Perche, l'architecture rurale


Et les plus anciennes...

Alençon, la bibliothèque et la préfecture
Les orgues de la cathédrale de Bayeux
L'ancien canton de Bellême
L'ancien canton de Bretteville-sur-Laize
Bricquebec
Caen, l'église Saint-Georges du château
Cherbourg-Octeville
Le haras du Pin et les voitures hippomobiles
Le patrimoine industriel aux alentours de Caen, de Lisieux, de l'Orne et à Montsenelle
Le patrimoine de la villégiature de Lion-sur-Mer et Hermanville-sur-Mer
La communauté de communes de Sèves-Taute
L'ancien canton de Trun

 

Contact : documentation-patrimoines@normandie.fr

Lumière sur

église de jésuites, puis Ecole centrale du département, puis bibliothèque municipale d'Alençon, actuellement médiathèque Aveline

La bibliothèque d’Alençon a ouvert ses portes en 1803 dans l'église du collège des jésuites. A l'exception d’un modeste corps de logis qui jouxte la partie méridionale de l’église, ce dernier a entièrement disparu. L'église, dont la distribution et l’environnement ont été transformés depuis la Révolution, fait aujourd’hui partie d’un vaste ensemble à vocation culturelle dit « îlot Aveline », que délimitent la rue du Collège, la rue Jullien et la rue de Bretagne. Les bâtiments qui le composent accueillent le musée des Beaux-arts et de la dentelle (1981), la médiathèque (1983), l’atelier national du point d’Alençon (1987), les archives municipales (1989), l’auditorium (1994) et l’école nationale de musique (2001).

Les qualités architecturales de l’édifice, le raffinement du décor rapporté et la richesse exceptionnelle du patrimoine écrit font de la bibliothèque un édifice remarquable, tant sur le plan artistique que sur le plan historique. Ce monument est un des rares témoignages de l’architecture baroque dans l’ouest du royaume.La salle de lecture du second niveau. Détail : étagère - bibliothèque.La salle de lecture du second niveau. Détail : étagère - bibliothèque. La bibliothèque conserve une partie du décor intérieur de l'église des jésuites, dont la construction, initiée en 1679, s'est achevée en 1708, ainsi que de remarquables boiseries datées du XVIIIe siècle, provenant de la chartreuse du Val-Dieu, dans le Perche.

Le fonds ancien des collections est constitué de précieux ouvrages issus du collège des jésuites et des bibliothèques des grandes abbayes voisines (Saint-Evroult, le Val-Dieu, La Trappe, Saint-Martin de Sées).

Inscrite au titre des Monuments historiques en 1926, l'église des jésuites a fait l'objet en 2003-2004 d'un programme de restauration portant sur le gros œuvre et sur l'ensemble des éléments intérieurs. Les salles du rez-de-chaussée et du premier étage ont été équipées d'un La salle de lecture du second niveau.La salle de lecture du second niveau.mobilier contemporain. La « nouvelle » bibliothèque a été officiellement inaugurée le 16 avril 2005.

Façade occidentale de l'église, dont le chevet est encastré dans les bâtiments du XIXe siècle.Façade occidentale de l'église, dont le chevet est encastré dans les bâtiments du XIXe siècle.

En savoir plus…
User-agent: * Disallow: /*.pdf$