Logo ={0} - Retour à l'accueil

église paroissiale Saint-Georges-du-Château, puis magasin de munitions, actuellement salle d'exposition

Dossier IA14005701 réalisé en 2012

Fiche

L'église Saint-Georges, dans le château de Caen, est attestée avant 1082, quand la reine Mathilde acquiert de l'évêque de Bayeux son patronage pour l'abbaye Sainte-Trinité. L'église est reconstruite au tournant des 11e et 12e siècles. En subsistent les deux murs-gouttereaux de la nef, avec leurs modillons, et l'arc triomphal. Orné de chevrons et d'étoiles, celui-ci repose sur deux colonnes engagées dont les chapiteaux ont été en grande partie détruits.

Les fondations de l'abside romane ont été découvertes lors des fouilles menées en 1964.

Au 14e siècle, deux fenêtres sont ouvertes dans la nef, près de l'arc triomphal, peut-être pour éclairer deux autels.La charpente lambrissée de la nef, dépourvue d'entraits, a été attribuée à des ouvriers anglais actifs durant l'occupation de la ville dans la première moitié du 15e Vue intérieure d'ensemble vers le choeur.Vue intérieure d'ensemble vers le choeur.siècle.

L'église est agrandie au début du 16e siècle par l'ajout d'un petit corps de bâtiment en appentis contre le mur-gouttereau sud de la nef, qui permit d'ajouter un porche et une chapelle. Puis, dans un second temps, le choeur est reconstruit, sans doute pour François de Silly, gouverneur du château de 1516 à 1524, dont les armes figurent sur la Choeur. Clé de voûte aux armes de la famille de Silly.Choeur. Clé de voûte aux armes de la famille de Silly.clef de voûte de la seconde travée.

L'église est transformée en magasin de munitions après la Révolution. Endommagée en 1944, elle est restaurée entre 1946 et 1952. De nouveaux travaux sont effectués en 1964 pour en faire un Mémorial de la Bataille de Caen : une victime civile inconnue est alors inhumée dans la chapelle sud. Mais ce projet est abandonné quinze ans plus tard et l'église devient un lieu d'exposition pour le musée de Normandie.

VocablesSaint-Georges
AppellationsSaint-Georges-du-Château
Destinationsmagasin de munitions, salle d'exposition
Dénominationséglise paroissiale
Aire d'étude et cantonCaen - Caen-8
AdresseCommune : Caen
Adresse : Château
Cadastre : 1810 L 195 ; 2012 HC 67
Période(s)Principale : limite 11e siècle 12e siècle , daté par travaux historiques
Principale : 14e siècle , daté par travaux historiques
Principale : 1ère moitié 15e siècle , daté par travaux historiques
Principale : 1er quart 16e siècle , daté par travaux historiques
Secondaire : milieu 20e siècle , daté par travaux historiques
Auteur(s)Personnalité : Silly François de commanditaire attribution par travaux historiques

Longue de trois travées, la nef ne comprend qu'’un seul vaisseau couvert par une charpente. On y entre par un porche latéral compris dans un petit corps de bâtiment appuyé contre le mur-gouttereau sud. Celui-ci renferme également, plus à l'’est, une chapelle ayant vue sur le chœoeur par un conduit et ouvrant sur la nef par un grand arc brisé dont le piédroit oriental est percé d'’une niche.

Les baies de cette chapelle et de la nef ont des formes variées en raison des remaniements successifs : subsiste notamment au nord-ouest une fenêtre romane. L'’arc triomphal donne accès au chœoeur. Ce dernier, qui comprend deux travées droites et une abside à trois pans, est couvert par des voûtes d'’ogives. Ses sept fenêtres sont aujourd’hui toutes pourvues d'’un remplage flamboyant, dont certains ont été restitués au 20e siècle.

Murscalcaire
Toittuile
Plansplan allongé
Étages1 vaisseau
Couvrementsvoûte d'ogives
Couverturestoit à deux pans
État de conservationrestauré
Techniquespeinture
Précision représentations

Les murs portent encore à l'intérieur de la nef, en plusieurs endroits, un faux appareil du 13e siècle. Un second décor peint, en forme de losanges, est venu le recouvrir peu de temps par la suite. Des croix de consécration furent par ailleurs peintes au 16e siècle à l'intérieur du chœur et dans le porche. Enfin, un panneau peint, endommagé, est visible dans la nef au sud de l'arc triomphal. Datable du tournant des 17e et 18e siècles, il montre les pleines armes de France entourées de deux colliers d'ordre et encadrées par deux archanges portant des étendards.

Statut de la propriétépropriété de la commune
Sites de protectionsite inscrit, site classé
Protectionsclassé MH, 1997/04/10
Précisions sur la protection

Totalité des constructions et vestiges du château (PA00111127), y compris l'assiette et l'enceinte fortifiée (les remparts et glacis, les tours, la porte des Champs avec son pont et sa barbacane, la porte Saint-Pierre avec son pont et sa barbacane), à l'exclusion des fossés, du musée des Beaux-Arts et de l'aile en retour nord du musée de Normandie (cad. HC 67, 68) : classement par arrêté du 10 avril 1997 APRO arrêté

Références documentaires

Bibliographie
  • FAISANT Etienne. L’église Saint-Georges-du-Château, Caen : rapport pour le musée de Normandie. Caen : Musée de Normandie, décembre 2011.

(c) Région Normandie - Inventaire général (c) Région Normandie - Inventaire général - Faisant Etienne