Logo ={0} - Retour à l'accueil

présentation de la commune de Jullouville

Dossier IA50002815 réalisé en 2008
Aires d'étudesJullouville
AdresseCommune : Jullouville

La station balnéaire de Jullouville est fondée en 1882 par Armand Jullou, conseiller municipal de Saint-Michel-des-Loups depuis 1874. Après s'être rendu propriétaire le 17 décembre 1876 de quarante hectares de mielles à Bouillon, il constitue le 24 août 1881 une société civile immobilière avec son gendre Pierre Dupuy dans laquelle entre, l'année suivante, Edmond Lemoine-Lechesney, magistrat, originaire de Dives-sur-Mer (Calvados), propriétaire lui-aussi de terrains littoraux à Bouillon. C'est au nom de la société civile immobilière que les terrains à lotir sont commercialisés et que les travaux fondateurs de la station sont réalisés : tracé de la voirie, plantation de résineux, construction d'une promenade de bord de mer et d'un casino (IA50002816). Inspiré du plan d'urbanisme de la station de Cabourg dressé en 1854 (IA14005213), la nouvelle cité associe deux types de composition : les terrains de bord de mer sont divisés selon une trame orthogonale parallèle au rivage, permettant d'optimiser les terrains disposant d'une vue et d'un accès direct à la mer, ceux situés en retrait sont structurés par trois voies radiales entrecoupées par trois voies concentriques. Ce plan en éventail, inspiré des parcs et jardins classiques, ramène toujours le promeneur au centre de la composition, où se trouvent le casino et le grand hôtel, édifices emblématiques d'une station balnéaire. Les lots se vendent rapidement, mais des difficultés financières conduisent à la dissolution de la société immobilière en 1891 après que les biens (terrains non commercialisés, hôtel du casino) aient été saisis et vendus par adjudication. En 1894, une association des propriétaires de Jullouville est créée. Reconnue d'utilité publique par décret du 4 novembre 1894, elle a pour mission de régler l'alignement des nouvelles constructions, la gestion de la voirie, de l'assainissement et de l'hygiène, ainsi que la surveillance des propriétés. Elle subsiste jusque dans les années 1990. A partir de 1908, la station est desservie par le train de la côte reliant Granville à Avranches (cette desserte perdure jusqu'en 1935). Petite station de famille, Jullouville dispose d'une capacité d'hébergement collectif assez importante : Hôtel du Casino (IA50002816), Hôtel Chevalier avec jardin et tennis, Hôtel des Bains, Hôtel de Paris, mais aussi de nombreuses pensions de familles. Les estivants séjournent à Jullouville pour profiter des bains de mer, des divertissements organisés dans le casino, mais aussi des courses hippiques données sur la plage. En 1951, la commune prend le nom de Bouillon-Jullouville. En 1973, les communes de Bouillon, Carolles, Saint-Michel-des-Loups et Saint-Pair-sur-Mer fusionnent et prennent le nom de Jullouville. Saint-Pair-sur-Mer fin 1977, puis Carolles fin 1999, reprennent leur indépendance.

(c) Région Normandie - Inventaire général (c) Région Normandie - Inventaire général - Hébert Didier
Hébert Didier

Chercheur à l'Inventaire général du patrimoine culturel de Basse-Normandie de 1993 à 2012, associé à l'étude sur le canton de Cambremer (Calvados), puis en charge des études sur les stations balnéaires de Deauville et Trouville (Calvados).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.