Logo ={0} - Retour à l'accueil

maison dite villa Pierre Lescot, puis Marcotte

Dossier IA00121307 réalisé en 1993

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellationsvilla Pierre Lescot, puis Marcotte
Destinationsmairie
Parties constituantes non étudiéesjardin, communs
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonLion-sur-Mer - Douvres-la-Délivrande
AdresseCommune : Lion-sur-Mer
Adresse : 30 rue du
Maréchal Gallieni
Cadastre : 1990 AC 120

La villa Pierre Lescot, puis Marcotte, abrite aujourd’hui la mairie de Lion-sur-Mer. Ancienne propriété de Le Conte Breton au milieu du 19e siècle, la demeure a été agrandie à partir de 1860 et partagée entre plusieurs propriétaires : Pierre Aimé Etienne, marchand de vin à Caen et François Le Gouve, de Caen, puis Léon Florentin Marcotte, architecte départemental du Calvados. Ce dernier en devient l’unique propriétaire en 1875 et l’agrandit en 1883. C’est à lui qu’on attribue le décor architectural de la façade principale, inspiré de la seconde Renaissance française, ainsi que la décoration intérieure et la construction des communs en 1888. Les enduits d’origine et les ornements de la toiture ont en grande partie disparu, mais les décors intérieurs sont bien conservés. On y trouve notamment des panneaux figurant l’allégorie des arts peints, au premier étage, par P. Hucrel en 1888 et une cheminée-horloge au rez-de-chaussée datant de 1885. Le terrain de l’autre côté de la rue jusqu’à la mer était un jardin.

L’ensemble est vendu en 1905 à Galpin, député de la Sarthe.

Le mur supportant la grille de clôture a été diminué de hauteur après l'appropriation en mairie en 1936.

Période(s)Principale : 2e moitié 19e siècle
Auteur(s)Auteur : maître d'oeuvre inconnu
Auteur : Marcotte Léon Florentin architecte départemental attribution par travaux historiques
Auteur : Hucrel P peintre attribution par travaux historiques

La lettre A est encore lisible en haut de la façade extérieure et les communs portent un M et la date 1888 sur la lucarne centrale.

A l'intérieur, quatre pièces conservent un décor d'époque, lambris, toile et plafond à caisson peints ainsi que deux cheminées en bois (l'une datée 1885).

Les monogrammes AE et LM apparaissent à l'intérieur chacun dans une moitié du bâtiment.

Murspierre enduit
Techniquespeinture
Représentationsreprésentation figurative, figure allégorique profane symbole des arts,
Précision représentations

Le premier étage comprend quatre panneaux peints représentant les quatre figures allégoriques des arts : l'architecture, la peinture, la sculpture et la musique.

Statut de la propriétépropriété publique
Intérêt de l'œuvreà signaler
(c) Région Normandie - Inventaire général (c) Région Normandie - Inventaire général - Plum Gilles
Plum Gilles

Chercheur à l'Inventaire général du patrimoine culturel de Basse-Normandie entre 1992 et 1994, en charge de l'étude sur les stations balnéaires de Lion-sur-Mer et Hermanville-sur-Mer (Calvados).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.